Expertise

Agri, agro et communication, même combat ?

Agri agro communication même combat?

Les Français ont-ils confiance en leur alimentation ? La fréquence, au fil des ans, des études sur cette question démontre en elle-même son importance, et la fébrilité des acteurs de l’alimentation, au sens large, sur le sujet. De fait, d’étude en étude, de scandale sanitaire en révélation médiatique, la préoccupation des Français à l’égard de leur alimentation augmente[i]… Alors qu’on ne peut pas en dire autant de la confiance !

Dans le grand tourbillon du dégagisme alimentaire, tous les acteurs ne sont pas concernés de la même manière. Côté agroalimentaire, c’est l’image des grandes marques industrielles qui souffre le plus[ii]. Côté agriculture, c’est l’ambivalence qui règne, avec une confiance dans le monde agricole teintée d’inquiétudes fortes sur le respect de l’environnement, de la santé, du bien-être animal[iii].

Dans les deux cas, un même constat : le consommateur, devenu a priori méfiant, attend de l’information, de la transparence, de la preuve. L’industrie agroalimentaire comme le monde agricole se sont emparés de cette attente, en travaillant, pour beaucoup d’entre eux, à modifier leurs pratiques et à mettre en œuvre des labels rassurants et une information produit plus développée, au travers de l’emballage ou sur les étals des marchés.

Si cette information produit semble devoir encore être travaillée, pour être rendue plus lisible[iv], les acteurs agricoles et agroalimentaires doivent surtout aller encore plus loin dans leur communication : derrière les produits, ce sont les pratiques et les process qui doivent être expliqués, les innovations qui doivent être valorisées… Il s’agit d’être présent en continu, pour expliquer, répondre, partager ses avancées, et aussi assumer ses responsabilités. Pas de confiance sans relation et sans sincérité, c’est ce que doivent s’appliquer à construire les acteurs de l’alimentation. Avec B Side à leurs côtés !

[i] Une majorité de Français se disent plus préoccupés par leur alimentation qu’avant (57%) [et 39% autant qu’avant] – Observatoire BVA – Presse Régionale de la Vie Quotidienne – Vague 7 – Les Français et l’alimentation – 28.07.2018

[ii] Sondage Opinion Way réalisé fin 2018 pour FoodCamp sur « Les français et l’alimentation : confiance, attente d’informations et perception de la qualité des produits » : seulement 37% des personnes interrogées ont confiance dans les grandes marques.

[iii] Enquête Ipsos Opinion Valley novembre 2018 : Les sondés estiment très majoritairement que les efforts fournis sont insatisfaisants sur : la maîtrise des risques pour la santé des consommateurs (58% de réponses négatives), la prise en compte du bien-être animal (61%), le bien-être des agriculteurs (64%), mais surtout la préservation de l’environnement (66%) et la réduction des intrants, pesticides, engrais (70%).

[iv] Sondage Opinion Way réalisé fin 2018 pour FoodCamp sur « Les français et l’alimentation : confiance, attente d’informations et perception de la qualité des produits » : les personnes interrogées jugent les informations fournies sur les produits peu complètes (65%) ; peu claires (62%) ; peu compréhensibles (58%) ; et peu fiables (57%).

A lire aussi :

Monde agricole : pour cultiver la confiance, communiquer !

Websérie : les éleveurs de porcs bretons se dévoilent sur Youtube