Actu client

CETIH et B Side : 20 ans d’histoire commune

By 6 mai 2019 mai 9th, 2019 No Comments
francois-guerin-cetih

Une communication corporate pour clarifier une organisation qui se complexifie

À l’origine, il y a Bel’M, entreprise fondée il y a 30 ans qui fabrique et vend des portes d’entrée. Les dimensions commerciale et corporate de sa communication restent fusionnelles jusqu’en 2009. Puis le développement passe par la croissance, notamment externe. Cette stratégie active de diversification des métiers fait naître un groupe spécialisé dans l’enveloppe de l’habitat (ouvertures, isolation, photovoltaïque, aérovoltaïque, etc.).

Au fil des acquisitions et fusions, les marques se multiplient et se côtoient commercialement.

Avec elles naît le besoin d’une identité commune, qui passe d’abord par un nom de groupe, dont chaque mot porte un sens : Compagnie des Équipements Techniques et Industriels pour l’Habitat (CETIH).

Une communication corporate à faire vivre sur de multiples terrains

En outre, il faut faire vivre cette marque ombrelle, en animer la communication corporate, fédérer pas moins de 1 300 collaborateurs répartis sur huit sites. Les enjeux se croisent, les outils s’accumulent, à l’instar d’un monde en mutation où tout s’accélère et se complexifie.

Depuis le début, B Side nous a accompagnés dans les évolutions de nos activités. Comme nous, l’agence a changé de nom entre-temps, mais pas d’ADN : tous deux pionniers dans nos domaines, nous poursuivons notre collaboration dans une démarche d’innovation permanente. La période 2018-2019 marque un tournant : après avoir pris ensemble du recul pour positionner les plateformes de marque corporate et employeur de CETIH, nous lançons un plan d’action déployé à 360 ° pour les révéler”, raconte François Guérin, directeur général de CETIH.

Une démarche qui s’inscrit dans la durée

CETIH et B Side, c’est plus de 20 ans d’histoire commune. Bien sûr, dans cette histoire, il y a tout ce que ces deux entreprises ont créé ensemble, depuis les premiers journaux internes aux conceptions digitales d’aujourd’hui. Mais la face B de ces productions, c’est aussi la rencontre d’hommes et de femmes aux compétences complémentaires et qui partagent des valeurs communes.