BlogEvénement

Les journalistes sont-ils vraiment sur les réseaux sociaux ?

By 29 février 2016 mars 11th, 2019 No Comments
Journalistes

Combien de journalistes utilisent les réseaux sociaux et à quelle fréquence ? Pour quelles raisons les utilisent-ils ? Ont-ils des réseaux sociaux favoris ? Est-il vraiment possible de contacter des journalistes sur les réseaux sociaux et si oui, quelles mesures faut-il prendre ? Les journalistes ont-ils encore besoin des attaché(e)s de presse ? …

Le 3 mars, une conférence débat organisée par , éditeur de logiciels pour les relations presse, en partenariat avec Alphacoms, apportait les réponses de l’étude réalisée auprès de 250 journalistes, complétés par les témoignages d’Elisabeth Bureau, chef d’édition de Ouest France et d’Eléonore de Vaumas, pigiste pour la presse nationale.

95_des_journalistes_utilisent_les_reseaux_sociaux_tous_les_jours

Il en ressort notamment que les journalistes ont indéniablement intégré les réseaux sociaux comme outil de travail incontournable, puisque 91 % les utilisent au quotidien, 40 % y consacrant même plus de deux heures par jour. Pour des raisons logiques, les plus gros utilisateurs sont la presse online, les journalistes High-Tech et les media d’information en temps réel ou quotidienne. Tous secteurs confondus, plus de la moitié des journalistes déclarent ne plus pouvoir se passer des réseaux sociaux pour exercer leur métier. Leurs favoris : Twitter, Facebook et LinkedIn, qui permettent de relayer et recueillir des informations tout en se créant un réseau de contacts.

Attention cependant, si beaucoup de journalistes commencent leur journée en consultant les réseaux sociaux avant leurs messageries, les méthodes traditionnelles pour les contacter restent de loin celles qu’ils préfèrent : par ordre de préférence, l’email, le téléphone et le face-à-face. Mais les RP 2.0, utilisées à bon escient, en sont un complément non négligeable, puisque plus de 21 % des journalistes indiquent prêter plus d’attention aux sollicitations sur les réseaux sociaux que celles envoyées par messagerie.

C’est aussi une reconnaissance de la valeur ajoutée des relations presse qui ressort de cette étude, puisque 70 % et 80 % des journalistes apprécient respectivement la pertinence et la qualité des informations envoyées. Leurs sources privilégiées restent d’ailleurs les rapports d’experts, suivis des communiqués d’attachés de presse et de ceux envoyés par les entreprises elles-mêmes.

Les RP, qui réussissent leur mutation en intégrant avec succès les réseaux sociaux dans leurs pratiques, restent donc une forme de communication des plus valorisables. Tout comme la relation reste au cœur des rapports entre journalistes et attachés de presse !

Pour aller plus loin :