[Live Report] Com for Good : les 10 points à retenir pour se lancer dans une communication responsable

By Florent |

RSE, durable, responsable… Peu importe le nom qu’on lui donne, la communication accompagne les changements de l’économie et se pose des questions sur ses impacts. Chez B Side, on ne confond pas certitudes et convictions, alors on a profité d’un déplacement à Paris pour écouter ce qu’en disaient nos camarades lors de la conférence Com For Good le 5 février dernier. Pas de révolution, mais des rappels qui font du bien : à chacun de s’appliquer ces enseignements qu’on vous a résumés en 10 points, comme ça, gratuit, juste parce qu’on vous aime bien et surtout parce que la communication responsable est l’affaire de tous !

  1. On est au point de bascule d’une révolution

La question n’est plus de savoir si le goodvertising attire des clients mais si ne pas en faire en fait perdre. Il y aura ceux qui sauront prendre le virage et ceux qui passeront à côté, comme pour la révolution digitale (coucou Kodak).1

  1. 87% des français pensent que l’engagement des entreprises est un sujet prioritaire

D’abord pour la protection de l’environnement puis pour la sauvegarde de l’économie française puis pour la promotion d’une société plus ouverte.1

  1. Aujourd’hui, la carte de crédit a plus de pouvoir que la carte d’électeur

Les français pensent que boycotter un produit ou une entreprise a plus d’impact que de voter.2

  1. Dans l’acte publicitaire, vendre n’est plus suffisant

48% des investissements pub de la grande distribution concernent aujourd’hui la RSE (contre 24% en 2014).2

  1. En RSE, le neutral est quasi dépassé

Il ne suffit plus de réduire ses impacts négatifs, il faut augmenter ses impacts positifs.

  1. On doit basculer de la promesse à la preuve

Les consommateurs ne veulent plus que les entreprises communiquent avant d’avoir des résultats.

  1. Think global, act global aussi

L’engagement des entreprises doit faire partie de leur stratégie globale.

  1. 87% des français pensent que les entreprises doivent impliquer leurs collaborateurs dans leur démarche RSE1

Et 67% sont même prêts à prendre part aux actions RSE des entreprises (en tant que consomacteurs).

  1. Les gens ne sont pas parfaits, les entreprises non plus

Les gens prennent la voiture pour aller à la boulangerie, oublient d’éteindre la lumière et achètent sur Amazon. Une entreprise peut expliquer que parfois elle se trompe, que changer peut prendre du temps.

  1. Il ne faut pas attendre d’être parfait

Dire « on y va » c’est aussi s’engager. On peut démarrer petit mais avec des preuves et de la sincérité. Et pour ça, c’est important de bien communiquer. Ça tombe bien, on est là pour ça !

On vous a fait un résumé en 10 points des indispensables pour une stratégie ou une communication responsable, mais on en a encore plein d’autres à vous raconter, et on a surtout envie de vous entendre. Alors, on se voit ?

1 d’après cette étude : https://www.ladn.eu/adn-business/news-business/actualites-agences/cahier-tendances-insight-we-trust-de-tbwacorporate-theme-rse/

2 étude « Francaises, francais » de 366, on trouve pas de lien sur internet

D'autres articles