B Side poursuit activement son chemin vers la communication utile

Engagée dans une démarche RSE depuis plus de 10 ans et entreprise à mission depuis 2020, l’agence de communication corporate B Side a construit, testé et développé sa méthode d’éco-socio-conception l’année dernière. 2022 sera l’année de son déploiement, notamment grâce à de nouveaux outils et de nouvelles forces, en cohérence avec sa raison d’être.

Audit RSE, bilan carbone et méthodes utiles

B Side commence l’année avec l’attribution d’une deuxième étoile « RSE Agences Actives », après la première obtenue en 2020. Un résultat qui souligne le sérieux des engagements de l’agence en matière de RSE, mesurés par ce label, et la progression dans sa prise en compte au coeur du métier et de l’activité.

De la même manière, l’agence a réalisé son bilan carbone pour l’exercice 2020, avec l’aide du financement de l’Ademe (dans le cadre du plan de relance), une mission exécutée par Toovalu. Ce troisième bilan carbone intègre plus précisément l’impact des offres de l’entreprise dans un Scope élargi qui représente 96% de son bilan carbone. L’objectif pour B Side est d’utiliser ces photos à date pour construire les feuilles de route permettant à l’agence de poursuivre son chemin vers un moindre impact sur l’environnement et de mettre en oeuvre sa mission.

En parallèle, les équipes de l’agence, ont été formées au design circulaire avec Emmanuel Alouche, enseignant à l’Ecole de Design de Nantes. Avec son appui, les B Siders ont travaillé à construire des méthodes pour mettre la question de l’impact au coeur de l’activité, notamment sur deux axes : l’utilité des projets et l’éco-socio-conception des accompagnements. Deux outils ont été imaginés et vont être déployés en 2022 : un questionnaire d’utilité pour diagnostiquer le pouvoir de transformation du client au service d’une économie positive, déterminer (et améliorer) l’utilité du projet de communication et sensibiliser les prospects et clients sur ces notions ; et un référentiel d’éco-socio-conception, permettant de faire les meilleurs choix, en termes d’impact, aux différentes étapes de la vie d’un projet. Un outil primordial pour répondre à l’ambition de l’agence d’accompagner cette année au moins 30% de ses projets de manière éco-socio-conçue.

<< Nous allons expérimenter la méthode d’éco-socio-conception avec nos clients et prospects. Elle doit nous permettre de nous poser ensemble les questions d’impact environnemental et social au démarrage de tout projet, grâce à un référentiel dédié. Pour effectuer des choix éclairés, pour imaginer des alternatives, pour interroger les usages
Marion Andro, co-dirigeante B Side
<< Cette démarche fait sens avec l’engagement de long terme de l’agence. Les méthodologies et les outils qui en découlent vont lui donner davantage corps.
Mathieu Jahnich, consultant / chercheur en communication & transition écologique et membre du comité de mission B Side

Parmi les autres outils mis en place à l’agence figure le Client Disclosure Report. Un rapport qui divulgue le pourcentage du chiffre d’affaires des clients à forte émission de carbone et qui permet d’arbitrer et de cadrer les collaborations futures. Ce dernier est mis à jour et disponible sur le site web chaque année depuis 2018.

Charité bien ordonnée commence par soi-même

Pour traduire et marquer ce déploiement, le précédent cartouche « communication corporate » qui suivait le nom de l’agence dans son logo a laissé place à « communication utile ».

En ce début d’année, B Side fait également évoluer son identité visuelle et lancera, début mars, un nouveau site web… lui-même éco-conçu bien sûr. Une deuxième étape d’éco-conception web pour l’agence après une première révision de son précédent site en ce sens en 2020.

<< Nous avons voulu nous appliquer, pour la conception de notre site, ce que nous préconisons à nos clients : la conjonction d’une écoconception technique, d’une approche graphique sobre mais impactante et de contenus utiles.
Florent Gaudin, planneur stratégique.

Nouvelles têtes

Afin de répondre à ses enjeux d’utilité, l’agence renforce ses expertises grâce à l’arrivée de nouveaux talents. Ainsi, l’équipe relations médias intègre une nouvelle responsable de projets et une chargée de veille. Le pôle créa monte en puissance avec le recrutement d’un 3e directeur artistique et l’apparition d’un poste de planneur stratégique. Trois nouveaux responsables de projets rejoignent également les rangs de l’agence dont une dédiée au social média, compétence sur laquelle l’agence est de plus en plus sollicitée.

Nouvelles collaborations

Forte de ces nouveaux talents et de ses convictions, l’agence B Side commence 2022 avec deux nouvelles collaborations en accord avec sa mission d’utilité.
La première, en relations médias pour l’Aquaculture Stewardship Council (ASC), une ONG indépendante à but non lucratif dont l’objectif est de transformer l’aquaculture (l’élevage de poissons, coquillages et crustacés) pour la rendre plus responsable.
La deuxième aura pour objectif de révéler la singularité d’Opale Énergies Naturelles et d’apporter de la force aux discours et à l’identité visuelle de l’entreprise, afin de faire émerger les convictions et les engagements de cet acteur de la transition énergétique.

Nos expertises en communication corporate.